Nouveautés de la rentrée, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Paradmin

Nouveautés de la rentrée, suivi des marchés, des baladodiffusions et de la lecture

Nouveautés de la rentrée

Un sondage pour l’infolettre et notre pratique

Dans le but de mieux vous servir et d’ajuster notre réflexion vis à vis de la fréquence de l’infolettre ainsi que de nos rencontres avec vous, nous avons mis aux points un rapide sondage qui nous permettra de nous ajuster pour le reste de l’année 2020 et possiblement le début de l’année 2021. Vous pouvez répondre aux sondages en cliquant sur le lien suivant.

Mon Peak en ligne évolue

Si vous vous êtes branché dernièrement sur Mon Peak en ligne, vous avez remarqué que la mise en page a été revue et améliorée pour la rendre plus actuelle et plus moderne. Une nouvelle version devrait voir le jour en 2021 vous offrant une toute nouvelle interface, une version mobile retravaillée et beaucoup plus d’informations pour faire le suivi de vos placements en ligne.

De nouveaux outils se sont aussi greffés durant la mise à jour

Une nouvelle version de la Voûte, appelez Peak Docs vient simplifier l’échange de documents et vous permet enfin de nous retourner des documents directement via la plateforme. À terme, la signature électronique sera aussi intégrée pour faciliter le traitement de vos demandes.

PEAK Voca a aussi fait son apparition pour nous permettre d’organiser des réunions vidéos directement à partir de Mon Peak en ligne. L’avantage de cette version est qu’elle est 100% gérée et hébergée par Peak, évitant de passer par des compagnies tierces. Nous sommes à finaliser nos tests internes avant de l’utiliser avec vous.

Suivi des marchés

Le Canada en légère progression

L’indice composé S&P/TSX a peu progressé cette semaine. Après avoir interrompu la semaine dernière sa récente poussée vers un niveau record, la société de commerce en ligne, Shopify Inc., a repris son ascension cette semaine, faisant du secteur technologique, le secteur le plus performant du TSX.

En route vers une surperformance en seconde moitié d’année?

De même, le secteur des matériaux a été solide, les prix de l’or (-0,32%) se stabilisant après leur récent recul par rapport à des sommets historiques. Le secteur des matériaux a reçu un soutien supplémentaire de la flambée des ventes de maisons qui a propulsé les prix du bois à un niveau record et augmenté les stocks des producteurs. En juillet, les ventes de maisons existantes ont affiché leur plus forte augmentation en un mois (données remontant à 1980).

L’OPEP+ fait face à un défi de taille

Sur le plan politique, Chrystia Freeland a remplacé Bill Morneau au poste de ministre fédéral des Finances après sa démission. Cependant, la réaction sur les marchés financiers canadiens a été modérée, ce qui laisse entendre qu’un changement de politique budgétaire n’est pas prévu.

Les États-Unis toujours à la hausse

Les grandes entreprises technologiques (Nasdaq : +2,65%) ont stimulé les indices boursiers américains et canadiens, surmontant les préoccupations économiques et politiques croissantes. Les actions ont subi de fortes pressions après que les détails de la récente réunion de la Banque centrale américaine ait signalé un optimisme décroissant quant à la croissance économique.

L’automne est généralement moins favorable en année d’élection

Un bond inattendu du nombre de demandes hebdomadaires de prestations de chômage aux États-Unis a ajouté à la préoccupation. Sur le plan politique, les négociations à Washington sur un plan de soutien budgétaire élargi restent au point mort et les tensions commerciales accrues entre les États-Unis et la Chine ont pesé sur le sentiment des investisseurs.

L’histoire nous avait prévenu que des marchés baissiers liés à un événement précis ne duraient pas!

Aux États-Unis, le S&P500 a enregistré ses plus gros gains dans les secteurs de la consommation discrétionnaire grâce à Amazon, de la technologique grâce à Apple et Microsoft et des services et communications (Alphabet et Facebook). La hausse du cours de l’action Apple a propulsé la valorisation de la société au-dessus des 2 000 milliards de dollars américains. Les mouvements de ces géants de la technologie et de l’Internet ont porté le S&P500 à un niveau record, effaçant toutes les pertes liées à la COVID-19. La reprise de 103 jours ouvrables après le creux du 23 mars a été le rebond le plus rapide jamais enregistré pour l’indice après une baisse de plus de 30%.

L’Europe et l’Asie recule

La plupart des principaux marchés boursiers d’Europe et d’Asie – qui manquent de puissance comme Shopify et Amzaon – ont chuté cette semaine.

Beaucoup d’optimisme, mais des signes de ralentissement apparaissent

En Europe, où les taux d’infection de la COVID-19 s’amélioraient depuis des mois, le nombre de cas quotidiens plus élevés dans plusieurs pays, dont la France, l’Allemagne et l’Espagne, a pesé sur le sentiment des investisseurs.

 Les actions de Hong Kong ont chuté après que les États-Unis aient suspendu leur traité d’extradition et mis fin au traitement fiscal réciproque avec le territoire.

Du côté du Japon, le pays a indiqué que son produit intérieur brut (PIB) avait chuté de façon record au deuxième trimestre. Cependant, une baisse inattendue des commandes de machines en juin et une activité commerciale plus faible ont entraîné une sous-performance des actions de Tokyo.

Impact des élections américaines à prévoir?

Les élections américaines à l’automne risque d’amener de la perturbation sur les marchés au courant des prochains mois. Une élection de Joe Biden pourrait annoncer le démantèlement des aides fiscales mise en place par Trump pour aider les entreprises.

Trump deuxième? Démantèlement de la réforme fiscale?

Bien que l’on ait tendance à dire que les Républicains ont des politiques fiscales qui encouragent les entreprises et la croissance des marchés boursiers, les statistiques depuis la présidence de Hoover prouvent le contraire.

Les statistiques nous montrent que seulement trois présidents ont eu des rendements négatifs durant leur présidence ce qui est très peu. Résultat par contre beaucoup plus surprenant, c’est que l’économie et les rendements boursiers sont de très loin supérieurs avec 13% pour les démocrates contre 5.2% pour les républicains.

Des baladodiffusions et de la lecture

L’avis des gestionnaires de fonds

Comme les dernières semaines, voici les différentes présentations de gestionnaires de fonds que vous pouvez écouter :

  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (7 avril 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (22 avril 2020)
  • Paul Taylor, vice-président, gestionnaire de portefeuille, équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (19 mai 2020)
  • Todd Mattina, vice-président principal, économiste en chef, cochef de l’équipe des stratégies multi-actifs Mackenzie (6 juin 2020)
  • Patrice Quirion, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity, traite des éléments clés que les investisseurs canadiens doivent prendre en considération actuellement (16 avril 2020)
  • Hugo Lavallée,  gestionnaire de portefeuille d’actions canadiennes, traite de l’incidence de la COVID-19 sur l’économie et les marchés canadiens et son point de vue sur les occasions de placement à long terme pour les investisseurs (9 avril 2020)
  • David Tulk, gestionnaire de portefeuille chez Fidelity (7 avril 2020)
  • Peter Bowen, vice-président, Recherche sur la retraite et la fiscalité et Michelle Munro, directrice principale, Recherche sur la retraite et la fiscalité chez Fidelity (31 mars 2020)
  • Clément Gignac, vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.
  • Jeff Elliott, Ph. D., CFA, Vice-président, Gestion de portefeuille, et gestionnaire de portefeuille chez CI (7 mai 2020)
  • Brian Levitt et Jim Young, stratégiste du marché et gestionnaire de portefeuille sénior chez Invesco (20 mai 2020)
  • Michel Villa, l’impact du coronavirus sur la gestion de vos placements (4 juin 2020)

Des articles qui pourraient vous intéresser

À propos de l’auteur

admin administrator